Le club sandwich interserveurs

Des événements et des rôlistes, tous les ingrédients pour un bon Sandwich !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Kiw' Story

Aller en bas 
AuteurMessage
Kiw

avatar

Serveur : Brumaire
Messages : 245
Points : 1495328
Date d'inscription : 25/10/2009
Age : 27

Feuille de personnage
Nom du personnage joué : Kiwiix
Cercle de puissance :
158/200  (158/200)
Postes :

MessageSujet: Kiw' Story   Ven 18 Déc 2009 - 18:49

Spoiler:
 

Chapitre 1 : La rencontre



De nombreux flocons de neiges tombaient en silence sur la plaine de cania rendue déserte par ce froid mordant. Pourtant la jeune fécatte s'était aventurée sur ces terres glacées et elle bravait le froid depuis bientôt deux heures. Mais à vrai dire, le froid et la neige ne l'avaient jamais vraiment dérangé, au contraire même, ses yeux brillaient d'un émerveillement et d'une candeur d'enfant. Elle avançaient à petit pas, ses pieds, chaudement enfermés dans de petites bottines en poils de meulou, s'enfonçaient dans la neige en produisant un son exquis. Elle voyageait à pied car rien n'égalait se son de pas dans la neige qui lui rappelait tant ces moments passés avec Naël l'hiver dernier... Elle secoua la tête comme pour effacer ces images douloureuses de son esprit et continua de marcher en se concentrant sur son objectif.


Quelle idée ! Mais quelle idée avait-elle eu de choisir ce jour en particulier pour mettre à exécution sa fugue amoureuse qu'elle préparait depuis des mois. Car il y avait bien deux choses auxquels Absint' n'avait pas songer. La première était évidente et n'était autre que le froid insupportable qui régnait en se jour d'hiver. La deuxième, par contre, elle ne s'y attendait pas le moindre du monde et avait brisé son pauvre petit coeur d'adolescente naïve qui croyait encore au grand amour. Stupide. Elle n'avait été rien d'autre qu'une petite imbécile pour tout abandonner pour ce salaud. Car maintenant elle allait crever, crever de froid, doucement mais sûrement. Car ses ailes gelées lui faisaient souffrir le martyr et l'obligeaient à se déplacer à pieds et elle était loin d'être équipée pour une randonnée dans la neige avec cette tenue légère qu'elle avait revêtue pour plaire à se salaud finit. Elle n'avait nul part où allez, elle n'avait pas un kamas en poche, et qui plus est, elle était tellement exténuée qu'elle ne parvenait même plus à se régénérer ni même d'ailleurs à produire le moindre petit sort de feu qui aurait put lui sauver la mise si seulement elle avait été plus attentive lors de leurs apprentissages.


Une légère lueur verte au loin, attira l'attention de la Fécatte, légèrement perdue dans ses pensées. En se rapprochant, elle aperçue une forme a demi enfouie sous la neige et lorsqu'elle arriva à sa hauteur, elle reconnue avec horreur une jeune Eniripsa dont la pâleur et les yeux clos auraient put la faire passer pour morte. Mais la faible clarté qui entourait la petite créature indiquait qu'elle était toujours en vie, dans un sale état certes, mais toujours vivante. La fécatte ne perdit pas un instant. Elle dégagea la petite fée et l'enveloppa chaudement dans sa cape qu'elle avait détachée. Elle connaissait quelques rudiments en maîtrise du feu et bien que sa spécialité soit le combat au corps à corps, elle réussi tant bien que mal à créer un bouclier incandescent autour d'elle et du petit corps qui forma comme une petite bulle à l'intérieur de laquelle une douce chaleur se répandit.

La petite Eniripsa papillonna des cils, la première chose qu'elle aperçue fut un visage souriant encadré d'une cascade de boucles vertes pomme. Elle se redressa et se dégagea de l'étreinte de la fécatte qui l'avait gardé dans ses bras durant tout ce temps afin de lui communiquer sa propre chaleur. Complètement désorientée, elle fixa avec cette agressivité propre aux adolescents, cette fécatte à l'étrange chevelure qui ne cessait de sourire.
" T'es qui, toi ? L'attaqua t'elle d'une voix qu'elle aurait voulut menaçante mais qui s'avéra tremblante et incertaine.
- Et bien, on m'appelle Kiw' ! Répondit-elle avec un petite rire devant l'attitude de celle qui venait de frôler la mort.
- Qu'est ce que je fou ici, moi... Que... que... Il s'est passé quoi ?
- On peut dire que tu as de la chance que je sois passer par là ! Je t'ai trouvé inconsciente, à moitié congelée, allongée dans la neige...
- Je... Je...
L'Eniripsa semblait reprendre ces esprits.
- Tu m'as sauver la vie alors ?
- On va dire ça, oui ! Répondit la fécatte toujours en riant.
L'Eniripsa n'était pas sûre n'apprécier ce surplus de jovialité chez son interlocutrice. Ce sourire qui lui barrait le visage depuis le début de leur conversation lui donnait un air d'ahurie mais il fallait bien se rendre à l'évidence : sans elle, elle n'aurait rien était d'autre qu'une petite carcasse congelée en dessous d'une épaisse couche de neige.
- Merci, marmonna t-elle donc, en baissant les yeux. Non parce qu'elle avait honte de l'attitude qu'elle avait eu, mais simplement parce qu'elle ne pouvait plus supporter se sourire niai qui s'étalait sur le visage de la fécatte. Sérieusement, comment cette stupide fécatte pouvait-elle se permettre de sourire alors qu'une, pauvre petite, adorable victime qui venait d'échapper à la mort et dont la vie s'était vu brisée quelques heures plus tôt se tenait juste devant elle.


Kiw' ne pouvait s'empêcher de rire devant cette petite Eniripsa rebelle qui lui rappelait terriblement son comportement d'il y a quelques années. Elle se releva rompant ainsi sans le vouloir le sort de protection et l'air glacé les enveloppa aussitôt.
"On ferai mieux d'y aller constata la fécatte en redevenant sérieuse.
Elle tendit une main à l'Eni mais les jambes de la fée avaient subies de sévères dommages infligés par le froid et il lui était impossible de se lever.
- N'essaye pas de te soigner, tu es encore trop faible. Je vais te porter, tu ne me semble pas bien lourde de toute manière.
- Ne me dis pas ce que je suis capable ou pas de faire, siffla l'Eni entre ses dents, et elle passa ses mains au dessus de ses jambes en murmurant une incantation. Une faible lueur se dégagea de ses paumes mais cela ne dura pas et ses jambes réapparurent toujours dans le même sale état. Honteuse, elle dut se rendre à l'évidence qu'elle allait devoir se laisser porter. La fécatte souleva donc la petite Eni avec précaution, toujours chaudement enveloppée dans sa cape en poils de meulou.
- Tu es aussi légère qu'une plume constata la fécatte en riant une fois de plus.
- Hmmpff...
- En avant ! Annonça Kiw' comme si elles étaient sur le point de vivre une grande aventure.
- Ouai, ouai, c'est ça "en avant" !
Et la fécatte se mit en route, toujours à petits pas, sans sa chaude cape elle devait avouer que le froid était à la limite du supportable mais elle devait se montrer forte car elle avait le sentiment qu'elle était désormais tout pour cette petite Eni.
- Je m'appelle Absint' au fait annonça cette dernière au bout de quelques pas.
Kiw' ne répondit rien mais un doux sourire éclaira son visage.
Absint' jeta un rapide coup d'oeil en arrière. Au loin, on pouvait distinguer un petit cercle d'herbe où la neige avait fondue. Un petit point vert au milieu de cette étendue blanche, c'était tout ce qu'il restait du lieu de leur rencontre.


Dernière édition par Kiw le Mer 26 Mai 2010 - 11:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kiw

avatar

Serveur : Brumaire
Messages : 245
Points : 1495328
Date d'inscription : 25/10/2009
Age : 27

Feuille de personnage
Nom du personnage joué : Kiwiix
Cercle de puissance :
158/200  (158/200)
Postes :

MessageSujet: Re: Kiw' Story   Sam 9 Jan 2010 - 17:45

Chapitre 2 : Les histoires d'A. finissent mal en général !


En chemin Kiw' raconta. Elle raconta sa petite vie insipide, ses diverses formations de combats qui ne lui convenaient jamais, son travail épuisant de mineuse, les journées passées à la taverne à jouer aux cartes avec Loyic, Ksol et Naël. Elle marqua une pause et raconta Naël.

Naël, le sacrieur aux cheveux bleu clair dont elle était tombé amoureuse dès la première fois qu'elle l'avait vu. C'était il y a deux ans de ça, lorsqu'elle était encore serveuse à la taverne d'Astrub. Ksol et Loyic étaient des clients réguliers, à vrai dire, ils étaient là tous les soirs, et elle les soupçonnait d'en pincer un peu pour elle. Et un soir, sans prévenir, Naël fit son apparition au côté des deux compères. De nombreux échanges de regards gênés eurent lieu les soirs suivant, et Kiw', complètement obsédée par le sacrieur en oublia quelque peu ses obligations de serveuse et se fit rapidemment mettre à la porte. Mais cela ne l'empêcha pas de passer toutes ses soirées à la taverne en compagnie du trio, liant une amitié certaine avec Ksol et Loyic et se raprochant de plus en plus de Naël. Elle ne savait pas grand chose du sacrieur, il ne parlait pas beaucoup mais semblait extrêmement fragile. Il était grand et mince, son torse, toujours nu était recouvert de cicatrice, il avait le teint légèrement mate et les cheveux d'un bleu crystalin. Comme tous les sacrieurs, il avait la facheuse tendance d'avoir les bras recouvert de sang, ce qui était, il faut l'avouer, assez salissant... Elle se souvient encore de la fois, où, sur le pas de sa porte, elle lui avait déposer un baiser sur le bout des lèvres. Naël avait alors attraper le visage de la fécatte entre ses mains et l'avait embrasser de plus belle mais il avait été fort gêné de constaté que ses deux mains avaient laissées deux trainées rougeâtre sur les joues de la fécatte. Elle se souvient comme elle avait rit devant son air désolé... Très vite ils devinrent inséparables et ils auraient put avoir une merveilleuse vie ensemble si seulement Naël n'était pas issu d'une illustre famille d'officiers bontariens. Le jour même où passerait son 100ème cercle de puissance, Naël était voué à rejoindre les rangs de l'armé bontarienne pour faire honneur à sa famille. La séparation fut très dure, et laissa Kiw' complétement dévastée.



A la fin de son récit, Absin't observa la fécatte longuement. Ses yeux brillaient et fixaient l'horizon, cela se voyait qu'elle faisait tout sont possible pour ne pas pleurer. L'Eni, inquiète, tenta de détendre l'atmosphère en racontant sa propre histoire.
“C'est l'histoire d'un sale con qui s'appelle Bowis et d'une pauvre jeune fille assez stupide pour tomber amoureuse de lui...”
Kiw se surprit à rire de bon cœur à l'écoute de ce récit et aussi surprenant que celà puisse paraitre, Absin't ne se vexa pas et se joignit au fou rire de la fécatte, consciente que sa situation était risible et ridicule. Puis Kiw' redevint sérieuse et en arriva à raconter le pourquoi de sa présence en ces lieux.

"En fait, il se puisse que je sois un tout petit peu responsable d'un meurtre, annonça la fécatte avec l'éternelle candeur qui la caractérisait ce qui donna un côté tout à fait surréaliste à ce qu'elle venait de dire.
- Quoi !!? S'exclama Absint' dont toute l'attention avait été retenue par le mot "meurtre"
- Et bien, commença à raconter la fécatte, ça s'est passé hier soir. Loyic, Ksöl et moi on était à la taverne, comme d'habitude, à jouer aux cartes dans notre coin bien tranquillement. Quand vers la fin de la soirée, aux environs de minuit, deux srams qui portaient clairement l'uniforme brakmarien firent irruption. Astrub n'étant pas une zone de conflit, personne ne s'inquiéta de leurs présences mais je ne pouvais m'empêcher de me sentir mal à l'aise car je savais de quoi les soldats de la cité de Brakmar étaient capable. Et tout s'est passé très vite, il a suffit que j'entende le nom de "Naël" dans l'une des bouches de ses faces de cadavres pour que je perde tout contrôle. Sans que je sache comment, je me suis retrouvée à empoigner le sram qui avait prononcé ce nom en lui hurlant que si il ne me disait pas ce qu'il savait au sujet du dénommer "Naël", je les tueraient "lui et la pourriture qui l'accompagnait". Ksol et Loyic on bien essayer de m'arrêter mais j'avais réellement perdu la tête et seule la colère m'animait. Très vite, nous nous sommes retrouvés dehors. Je ne voulais pas mêler mes amis à ce qui allait se passer et je leurs ai intimé de rentrer chez eux me retrouvant donc seule face aux deux Srams. Ils semblaient apprécier ce moment et se pensaient déjà vainqueur de l'affrontement qui allait avoir lieu. Ils prirent donc un malin plaisir à m'expliquer dans les moindres détails ce qu'il s'était passé. Quelques heures plus tôt, Bonta, la cité intouchable, avait été infiltrée sous leur commandement. Ils avaient pour objectifs de semer la panique dans les lignes ennemies afin de fragiliser l'assaut qui devait se donner le matin même. Ils devaient également soit mettre à mort les généraux et commandants soit les faire prisonniers. Ils me virent blêmir et ricanèrent de plus belle. Je n'oublierais jamais les paroles qui sortirent de leurs bouches par la suite : "Ton cher Naël doit croupir en prison à l'heure qu'il est, et si tu veux mon avis, son sort est mille fois préférable à celui qui t'attends !" Car ce sont les dernières qu'ils prononcèrent.
- Tu... Tu les as tué ?
- Oui, je les ai tué. C'était tout ce qu'ils méritaient non ?
Pas très sûre d'elle, l'Eni acquiesça tout de même, soudain très impressionnée par Kiw'.
- Bref, continua la fécatte en reprenant un ton joviale comme si ce qu'elle venait de raconter était tout à fait anodin, comme tu l'as sans doute compris maintenant, nous sommes actuellement en route pour Brakmar.
Elle sentie l'Enie tressaillir dans ses bras.
- Bien sûr, rien ne t'oblige à m'accompagner continua t-elle, mais d'après ce que j'ai compris, tu n'as nul part où allez.
Kiw' avait prononcer cette dernière phrase ironiquement, presque méchamment et Absint' commençait à être mal à l'aise face aux changements progressifs dans le comportement de la fécatte.
- Je pense que mes jambes vont mieux, changea de sujet l'Enie en se dégageant des bras de la fécatte et en rejoignant le sol en s'aidant de quelques battements d'ailes. Elle grimaça lorsque sa plante de pied entra en contact avec le sol gelé mais pris sur elle en se mordant généreusement la langue pour ne pas pleurer et commença à avancer.
- J'en déduis que tu m'accompagnes ! se réjouit Kiw' en sautillant aux côtés d'Absint'.
- Et bien, en ai-je seulement le choix, soupira l'Eni en se demandant si la fécatte n'était pas atteinte d'un léger trouble de la personnalité.
- C'est sûr, tu vas m'être forte utile du haut tes... 40.. 50 cercles au maximum ? se moqua gentiment Kiw'.
- Je suis de cercle 110 !! S'offusqua l'Eni
- Cela veux donc dire que je suis juste de 10 cercles ton aînée, sembla légèrement étonnée la fécatte et bien, qui l'eut crut !
Absint', carrément sceptique face à une si faible différence de cercle entre elle la fécatte, s'interrogeait de plus en plus sur la santé mentale de son "amie". Elle pouvait très bien avoir affaires à une dangereuse psychopathe.
- Allons tuer du brakmarien !! hurla soudain la fécatte en riant aux éclats.
- J'espère qu'il en vaut la peine ce Naël, conclut Absint', désormais convaincue que quelque chose ne tournait absolument pas rond chez Kiw'.


Dernière édition par [Bru] Kiw le Jeu 25 Fév 2010 - 17:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kiw

avatar

Serveur : Brumaire
Messages : 245
Points : 1495328
Date d'inscription : 25/10/2009
Age : 27

Feuille de personnage
Nom du personnage joué : Kiwiix
Cercle de puissance :
158/200  (158/200)
Postes :

MessageSujet: Re: Kiw' Story   Sam 9 Jan 2010 - 19:10

Chapitre 3 : L'infiltration


Elles marchaient depuis bientôt trois heures, et le paysage dans lequel elles évoluaient s'était totalement métamorphosé. La neige avait cessé de tomber et avait était remplacée par un pluie grasse, mêlée à de la cendre qui laissait apparaître un sol rocailleux, recouvert à certains endroits d'herbe calcinée. Les rares arbres qu'elles avaient put croiser, dépourvue de feuille, semblait se tordre d'une douleur muette et d'inquiétantes créatures, tapies dans l'ombre, les observaient, rampaient et se traînaient, comme si elles étaient à l'agonie. Une odeur âcre de souffre flottait dans l'air et leur indiqua qu'elles n'était plus bien loin. Dans quelques instants, elles seraient en mesure d'apercevoir les mines de Brakmar, ainsi que les premières fortifications de cette citée qui semblait avoir été construite au sein même de l'enfer.
" Tu as peur, demanda Kiw' en rompant un lourd silence qui s'était installé depuis le début de la traversé de ses sinistres landes.
- N... Non, bredouilla Absint', pétrifiée.
- Tant mieux, car nous arrivons ! Voici Brakmar, citée du vice.
Les créneaux de la ville fortifiée se détachèrent au loin sur le ciel rougeâtre.
- Ca à l'air... Sympa... essaya de plaisanter Absin't.
Mais Kiw' ne semblait pas avoir entendu, elle s'était arrêtée et cherchait quelques chose du regard. Absin't fit quelques pas en arrière :
- Tu cherches quoi au juste ?
- Je cherche un passage secret.
- Un passage secret, vraiment... ? Absint' était plus que sceptique et se demandait vraiment ce qui l'avait poussé à accompagner la fécatte dans sa quête où seul la mort les attendait.
- Bah oui, tu croyais qu'on allais se présenter au pont levis, taper la discut' aux gardes, sympathiser et alors boire une bière à la taverne du coin ?
Kiw' avait de nouveau utiliser ce ton acerbe et ironique et Absint', effrayée, décida de ne pas poursuivre la conversation et se tut.
Bon allez suit moi
La fécatte se dirigea vers un petit monticule de pierre qui dissimulait en fait l'entrée d'un souterrain.
- Entrée directe pour les mines de Brakmâr, c'est par ici que ça se passe !
Et elle disparut en empruntant l'étroit escalier taillé à même la pierre qui s'enfonçait dans les profondeurs. L'eni jeta un coup d'oeil à l'entrée du souterrain mais l'obscurité était trop dense et tout ce qu'elle put apercevoir fut l'escalier en pierre qui disparaissait soudainement comme happé par les ténèbres. Elle émit un petit rire nerveux, ferma les yeux quelques secondes pour reprendre son sang froid et s'aventura dans le sombre passage.

Elle progressa dans une obscurité totale pendant un certain temps, avançant à tâtons, posant son pied précautionneusement sur chacune des marches pour ne pas risquer de tomber et de se rompre les os et au bout de quelques minutes, elle put enfin apercevoir une lueur qui s'avéra être dégagée par quelques torches murales. Kiw' l'attendait en bas de l'escalier de pierre, une torche dans chaque main. Elle en tendit une à l'Eni qui grogna :
"T'aurais pu m'attendre..."
La fécatte ne répondit pas et se mit en marche.
Les mines étaient sombres et labyrinthiques. Ce n'était qu'une succession d'étroits corridors au murs de pierres recouvert de minerai scintillant qui parfois débouchait dans de vastes salles aux haut plafonds. L'eni se demandait comment la fécatte faisait pour trouver son chemin dans se dédale puis elle se souvint que cette dernière avait mentionné être mineuse. Malgrè tout elle regrettait de plus en plus de l'avoir suivit. Cela faisait bien une bonne demie heure qu'elles erraient dans ces mines désertiques et Absint' avait la très nette impression de tourner en rond. Elle était d'ailleurs sur le point de le faire remarquer quand Kiw' brisa le silence :
"Nous arrivons..."



A suivre ! (si il y a des gens qui lisent Rolling Eyes )


Dernière édition par [Bru] Kiw le Jeu 25 Fév 2010 - 17:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kiw

avatar

Serveur : Brumaire
Messages : 245
Points : 1495328
Date d'inscription : 25/10/2009
Age : 27

Feuille de personnage
Nom du personnage joué : Kiwiix
Cercle de puissance :
158/200  (158/200)
Postes :

MessageSujet: Re: Kiw' Story   Mar 9 Fév 2010 - 23:19

Spoiler:
 



C'était une soirée plutôt ordinaire qui se déroulait à la taverne d'Astrub. Le froid tardif de l'hiver qui refusait catégoriquement de laisser place à la clémence du printemps encourageait les villageois à commander une pinte de bière tiède de plus pour retarder encore un peu le moment où ils allaient devoir braver l'air glacé pour rentrer chez eux.
Kiwiix ne savait plus où donner de la tête. Deux chopes remplies à ras bords dans chaque mains, elle se frayait tant bien que mal un chemin entre les tables. Elle déposa distraitement une chope à gauche et une autre à droite sans se soucier laquelle de ces tables avait commandé en premier et se dépêcha de retourner vers le bar où le patron faisait de grands signes impatients. Il lui fourra aussitôt un large plateau sur lequel d'autre chopes de bières se tenaient en équilibre et lui indiqua une table particulièrement bruyante.
"Allez Kiw', dernière commande et je te libère pour la soirée, Lolie ne va pas tarder à arriver. Courage !"
La fécatte adressa à son patron un sourire qu'elle aurait voulut sincère mais que la fatigue transforma en une sorte de grimace forcée. Elle replaça une mèche de cheveux derrière son oreille, s'empara fermement du plateau et entreprit de se rendre à la table désignée. Un Ecaflip pas très frais enjambé et une fléchette habilement esquivée plus tard elle déposa enfin le plateau au centre de la table en question et poussa un soupire de soulagement. Attirant à elle la chaise la plus proche et s'y affalant avec nonchalance, elle entreprit de se débarrasser de son tablier poisseux en jetant un coup d'oeil au alentours. Elle aperçut rapidement Loyic et Ksol qui discutaient de l'autre côté de la taverne et s'empressa de les rejoindre.


"Kiiiiiiiw ! La saluèrent non sans-enthousiasme les deux compagnons.
-Viens vite t'asseoir, t'as l'air exténuée ma pauvre lui lança Ksol en l'attirant par le poignet pour la forcer à s'asseoir à côté de lui.
-Sacré soirée hein ? J'aimerais pas être à ta place... Compatit Loyic en hochant la tête.
- M'en parler pas marmonna la fécatte en se prenant la tête à deux mains, j'ai un de ces mal de crâne...
- J'connais qu'un seul véritable remède à ça s'exclama Ksol en riant, un bon petit cul-sec de sake !
- T'es pas fou toi ! Tu veux nous l'achever ?! C'est pas avec ton alcool bizarre que tu vas la ramener parmi nous...
- J'ten foutrais de l'alcool bizarre moi... Grogna Ksol en vidant son verre d'une traite.
- Arrêter de crier supplia la fécatte en se massant les tempes.
- Désolés Kiiiw' s'excusèrent à l'unisson les deux joyeux comparses.

Ksol était un jeune Pandawa de tout juste 120 cercles à la fourrure rousse et blanche. Malgré son jeune âge, il offrait une stature plutôt imposante et inspirait un certain respect si bien qu'on le prenait généralement pour quelqu'un de beaucoup plus âgé. Mais derrière ses airs de vieux sage, se cachait également un caractère espiègle et malin qui avait beaucoup de succès auprès de la gente féminine. Ces demoiselles raffolaient également de ses deux grands yeux verts en amandes et de son petit museaux constellé de tache de rousseur. Ksol était loin d'être un combattant dans l'âme, et bien qu'il soit plutôt doué en art martiaux, il n'y avait recourt qu'en cas de force majeure, évitant généralement tous conflits. Il préférait de loin médité à l'ombre d'un arbre en se délectant d'une bouteille de saké chaud où passer du temps à se faire désirer par les jeunes écolières d'Amakna, en attendant de recevoir plus d'attention de la part d'une demoiselle en particulier...

Loyic quant à lui était un Ecaflip de taille moyenne allant sur son 130eme cercle. Son poil d'un blanc immaculé lui valait régulièrement de nombreux surnoms tel que Shiro ou Whity. Responsable, soigneux et même méticuleux, il pouvait parfois devenir rapidement énervant à reprendre tout le monde mais il avait un réel bon fond. Il se passionnait depuis sa plus tendre enfance dans la maîtrise du feu et bien que sa fourrure en ai souffert à ne nombreuses reprises, il pouvait à présent se vanter d'être devenu un réel expert dans ce domaine. Contrairement à Ksol, il pouvait se montrer d'humeur plutôt belliqueuse et se retrouvait souvent mêler à des combats de rues sans vraiment savoir comment en était-il arrivé là. Cet Ecaflip au tempérament de feu avait pourtant des rêves beaucoup plus paisibles en ce qui concernait le futur. En effet, et contre toute attente, il se passionnait pour le dessin et rêvait secrètement d'entrer un jour, à la cour du roi en tant que peintre officiel. En attendant il se contentait de dessiner tout ce qui lui plaisait. Ne vous étonnez donc pas si vous trouvez dans sa sacoche une multitudes de parchemins recouverts d'esquisses de la jeune fécatte...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kiw' Story   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kiw' Story
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maple story
» Maple Story ^^
» Yuki de Anzu Story !
» Tu aimes la boxe ?? Alors va faire le loft story russe.
» Story AG2R

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le club sandwich interserveurs :: La taverne de Lola-barik :: La taverne de Lola-Barik :: La chambre aux murs épais-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com